Archipel des Tuamotu et îles Gambier

L'archipel des Tuamotu est entièrement constitué d'atolls répartis sur plus de 1000 km du nord au sud, parmi lesquels on peut citer de nombreux sites exceptionnels pour la culture des perles comme Ahe, Fakarava, Aratika, Takaroa….
Les îles Gambier, situées plus au sud, dans des eaux plus froides, produisent des perles aux qualités bien spécifiques.
C'est au cœur de ces deux groupes d'îles que s'est développée l'industrie perlière en Polynésie française.
Bénéficiant de conditions climatiques et écologiques particulièrement favorables, la perliculture a pu être développée dans ces lagons, à l’abri des fortes houles qui traversent le Pacifique Sud et, bien entendu, de la prolifération d’une espèce de huître appelée Pinctada Magaritifera qui peut être trouvé dans toutes les îles de l'archipel.
Cependant, certaines îles sont particulièrement réputées pour la culture des perles, par exemple les îles de Rikitea dans le Gambier et Ahe, Takaroa et Fakarava dans l'archipel des Tuamotu.

Ces îles disposent désormais d'installations ultra modernes permettant une vie beaucoup plus facile, des liaisons aériennes régulières, des téléphones portables, la télévision par satellite, l'énergie solaire, les télécommunications internationales, Internet, etc.


Ct pinctada margaritifera ≫

La culture de la perle s'est développée dans les archipels des Tuamotu et des Gambier grâce à des conditions de lagons particulièrement favorables.